« On attend le bus »

Il est 6 heures du mat’, et je suis réveillée par des claquements de portière et des éclats de voix rocailleuse.

Hier soir, après une bonne pizza arrosée d’un verre de Gaillac, nous avons décidé de nous poser pour la nuit sur le parking de la salle des fêtes de la ville du même nom. Dans le Tarn.

Lire la suite

Aude va traverser l’Atlantique à la rame en équipage

« Nous étions en balade avec nos bébés, et Pénélope, mon entraîneur d’aviron, m’a parlé d’un projet de traversée de l’Atlantique à la rame en équipage, porté par un skipper qui a fréquenté notre centre d’entraînement à Courbevoie. Elle voulait y participer, et se disait que ça pouvait m’intéresser. J’ai dit ‘oui’ tout de suite! ».

Lire la suite

Le navigateur Eric Bellion, un pour tous

La première fois que j’ai rencontré Eric Bellion, le skipper de Comme un seul homme, c’était à bord d’un immense bateau rond amarré en bord de Seine. La Maison de la radio. J’avais invité le monsieur, formateur et conférencier dans la vraie vie, pour qu’il vienne raconter l’aventure du Team Jolokia sur France Info, dans ma chronique Sans préjugés. Il est arrivé, grand sourire et cheveux ébouriffés, et le contact est passé, tout de suite. Il est comme ça, Eric: un mélange de gentillesse et de charisme même pas forcé, qui font qu’à moins d’être totalement insensible aux interactions humaines, on est forcément séduit.

EDIT du 13 février 2017. Depuis la première publication de ce portrait, Eric Bellion a réalisé son rêve : boucler le Vendée Globe. Un tour du monde en solitaire et sans assistance qu’il a terminé en un peu moins de 100 jours, se classant 9e – et 1er bizuth. De bonne augure pour le Vendée Globe 2020 ?…

Lire la suite

François Gabart, skipper du trimaran Macif : « La vitesse, j’adore ! »

A 32 ans, le navigateur François Gabart affiche déjà un beau palmarès: le Vendée Globe en 2013, la Route du Rhum en 2014… Sans compter toute une série de courses moins connues du grand public, mais qui ont bien contribué à asseoir sa réputation de « surdoué de la voile » – même si la formule semble un peu réductrice pour un bonhomme certainement plus complexe que l’image très lisse qu’en donnent généralement les médias. Bref.

Non content d’être doué dans ce qu’il fait, François Gabart est aussi un type charmant. Ainsi, malgré un emploi du temps de ministre, le Charentais a trouvé le temps d’accorder une interview à la Mauwette, quelques jours avant le départ de la Transat Jacques Vabre 2015. Le tout, cerise sur le bateau, à bord de Macif, son maxi trimaran flambant neuf. Merci François !

Lire la suite