A Centrale Nantes, de la mécanique des fluides en milieu informatique 

Les bassins océaniques de Centrale Nantes sont une institution dans le monde de la mer. Ils ont vu passer toute sorte de répliques d’engins flottants à la taille mini: paquebots, tankers, trimarans de course, éoliennes marines… Reportage.

Lire la suite

Nom de code Mulberry

Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il fasse un froid à ne pas mettre une mauwette dehors, il y a toujours du monde à Arromanches-les-bains. Des gens du coin, des touristes, des vétérans de la seconde guerre mondiale, ou leurs descendants.

Une drôle de faune qui vient voir de ses yeux « les barges ». De gros blocs de béton jetés au large, il y plus de 70 ans. Ce qu’il reste du pharaonique port flottant assemblé par le Génie de l’armée britannique, au large de la station balnéaire normande, à partir du 6 juin 1944.

Lire la suite

A ECOUTER. Interview au milieu de l’Atlantique: « On rame, on lit, on vit »

Jeudi 11 février, 20h30. A l’heure prévue, le téléphone sonne. A l’autre bout du fil, la voix est si joyeuse et pleine d’énergie que, si ce n’étaient la mauvaise qualité du son et les interruptions de transmission, on pourrait penser que la jeune femme qui parle est tranquillement installée dans son salon de la banlieue parisienne…

Sauf que non. La personne à l’autre bout du fil, c’est Aude Dove, 29 ans, qui avec les 5 autres membres de l’équipage de Grande expédition, s’apprête à atteindre le milieu de sa traversée de l’Atlantique à la rame.

Lire la suite

Les rendez-vous salés à ne pas manquer en 2016

Pour bien commencer cette nouvelle année, j’ai préparé une petite sélection de rendez-vous à ne pas manquer en 2016, pour les amoureux de la mer et/ou des bateaux (surfs, planches, etc). De quoi s’organiser un ou deux weekend au grand air, pour les plus chanceux.

Lire la suite

INFOGRAPHIE. Trophée Jules Verne : de l’aventure et des embruns

Alors qu’une bonne partie du pays est engluée dans les résultats du 1er tour des élections régionales, deux poignées d’hommes (et une femme) sont lancées dans une course contre la montre et contre les éléments. Leur objectif: décrocher le Trophée Jules Verne, qui récompense le record du tour du monde à la voile en équipage, sans escale et sans assistance. De quoi nous envoyer dans le mois qui vient quelques paquets d’embruns, et de rêves d’aventure.

Lire la suite

Et si vous deveniez équipier sur un bateau de course au large ?

Intégrer une équipe de course au large et se mesurer à des pros de la voile quand on n’a pas commencé l’Optimiste à 8 ans ni grandi au bord de l’eau… ?

C’est possible, grâce au Team Jolokia. Je vous explique.

Lire la suite

Pourquoi « Mauwette »?

548323_385756794778064_2018876184_nMauwette: nom féminin issu, suivant les versions, de l’ancien normand mawe ou du vieil anglais mauve, devenu en français mouette.

En 2009, quand j’ai ouvert mon compte Twitter, plutôt que de choisir un portrait de moi pour l’illustrer, j’ai jeté mon dévolu sur cette photo, prise en mer entre Granville et Chausey, en Normandie, à l’été 2008.

La mouette, un chouette avatar pour une journaliste, avec sa capacité à prendre de la hauteur face aux évènements, et à sérieusement emm….. le monde, parfois, aussi.

Même si, soyons précis, cette mouette n’en est pas vraiment une: c’est un goéland. Mais j’ai gardé « Mauwette » quand même, d’autant que beaucoup de gens très bien ne font pas vraiment la différence entre les deux…  Les Anglais, notamment, qui parlent de « seagull » pour désigner les grands goélands comme les petites mouettes. Les Anglais, qui, à une époque, ont eu la chance d’être normands. Comme la Mauwette! La boucle est bouclée.