Embarquée sur le départ du Vendée Globe!

C’est le très bonne nouvelle  du jour  de la semaine du mois: j’ai décroché un embarquement pour suivre le départ du Vendée Globe, dimanche 6 novembre. Mieux encore, je vais pouvoir suivre de pas trop loin un navigateur que j’aime beaucoup, le premier à m’avoir fait naviguer sur un bateau de course au large, j’ai nommé Monsieur Kito de Pavant, skipper de Bastide-Otio.

Lire la suite

Organiser une course transatlantique, combien ça coûte?

42 bateaux engagés, autant d’équipes techniques, 84 skippers, une foule d’attachés de presse, une armée de responsables de la sécurité, des troupes de journalistes, un plateau télé, un studio de radio, plusieurs restaurants éphémères… et 400 000 visiteurs en 10 jours (selon l’organisation). Le bon déroulement d’une course au large comme la Transat Jacques Vabre suppose une mécanique éprouvée, qui ne laisse pas de place à l’improvisation.

L'entrée dans le port du Havre, Seine-Maritime, Normandie. Octobre 2015. (c) Chesnel / The Mauwette Post

Une mécanique qui a aussi un coût. Combien coûte l’organisation d’une course transatlantique comme la « TJV » ? Qui paie ? Quelles sont les retombées ? Eléments de réponse avec Philippe Schaillée, président de l’association Transat Jacques Vabre, et président de JDE France, et Edouard Philippe, député-maire du Havre, ville de départ de la course.

Lire la suite

PHOTOS. Mon départ de la Transat Jacques Vabre

Dimanche, j’ai eu la chance d’assister au départ de la Transat Jacques Vabre depuis l’Etoile du Roy, un « fameux trois mâts », copie d’une frégate corsaire de 1745. Le tout sous un soleil radieux -même si nous aurions tous préféré avoir du vent plutôt que du soleil ! Quelques photos pour partager avec vous l’ambiance quasi estivale de ce début de course…

Cette frégate corsaire inspirée d'un bateau ayant réellement existé a été mise à l'eau en 1996.

9h30. Une heure après les derniers bateaux de la course, nous quittons le bassin Vatine à bord de L’Etoile du Roy, copie d’une frégate corsaire du XVIIIe, mise à l’eau en 1996.

Lire la suite

François Gabart, skipper du trimaran Macif : « La vitesse, j’adore ! »

A 32 ans, le navigateur François Gabart affiche déjà un beau palmarès: le Vendée Globe en 2013, la Route du Rhum en 2014… Sans compter toute une série de courses moins connues du grand public, mais qui ont bien contribué à asseoir sa réputation de « surdoué de la voile » – même si la formule semble un peu réductrice pour un bonhomme certainement plus complexe que l’image très lisse qu’en donnent généralement les médias. Bref.

Non content d’être doué dans ce qu’il fait, François Gabart est aussi un type charmant. Ainsi, malgré un emploi du temps de ministre, le Charentais a trouvé le temps d’accorder une interview à la Mauwette, quelques jours avant le départ de la Transat Jacques Vabre 2015. Le tout, cerise sur le bateau, à bord de Macif, son maxi trimaran flambant neuf. Merci François !

Lire la suite