MOTS DE MER. « Se faire mener en bateau »

« Se faire mener en bateau ». Une expression entendue ici ou là à l’occasion de la démission du désormais ex-ministre de l’économie, Emmanuel Macron. Je n’ai jamais trop compris le sens négatif de cette expression – c’est vrai, qu’y a t-il de déplaisant à se faire mener en bateau, littéralement ?

En cherchant un peu, j’ai trouvé : à l’origine, le mot « bateau » évoquait une marionnette, celle qui raconte des histoires, et des bobards. Ce mot viendrait de la même famille que « bateleur » – rien à voir avec les navires, donc.

Et voilà pourquoi aujourd’hui. « Monter un bateau » = « mentir » et « Se faire mener en bateau » = « être trompé ».

Pour illustrer cette découverte, je n’ai rien trouvé de mieux que ces quelques secondes de tranquillité volées à la Ria d’Etel, dans le Morbihan, cet été. Instantané garanti sans navette fluviale. Poke Manu.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s